Frank Engel MPE sur l'arrêt des activités d'ERT, la société nationale grecque de radiodiffusion

Mots clés : 

 

Frank Engel (PPE). - Madame la Présidente, il est incontestable, je crois, que le gouvernement grec a fait une grosse gaffe. Et si, effectivement, le remplacement de la compagnie publique ERT avait été fait et préparé de la manière dont c'est annoncé maintenant, il n'y aurait pas eu de problème parce que l'un aurait pu être efficacement remplacé par l'autre, qui aurait déjà été en place.

Je me souviens, pourtant, qu'une personne qui vient d'entrer au gouvernement – il s'agit du président du parti socialiste grec – a conditionné son entrée au gouvernement au remplacement immédiat de l'ERT par une autre entité ou alors à la relance de l'ERT. Je constate qu'il est vice-premier ministre, vice-président du gouvernement, et que l'ERT n'est pas rétablie. Alors, si on parle d'hypocrisie, je souhaiterais qu'on l'étende à tous les acteurs politiques concernés.

Mais ce n'est pas mon problème principal. Mon problème principal est que, régulièrement, la troïka débarque à Athènes et demande aux autorités grecques: "Avez-vous licencié assez de personnes? Avez-vous assez privatisé? Si vous n'avez pas suffisamment licencié et si vous n'avez pas assez privatisé, nous allons vous couper le courant."

Et c'est sous cette contrainte et sous cette pression impossible, depuis des années, que de mauvaises décisions politiques sont prises. C'est sous cette pression, Monsieur le Commissaire, Monsieur le Vice-président de la Commission – à laquelle participe votre institution, depuis des années, sans aucun succès –, que succombe la raison dans la façon dont la Grèce est gouvernée. C'est déplorable.

- Mercredi, 3 juillet 2013

(Applaudissements)


Frank Engel

Député européen

Né le 10 mai 1975, Luxembourg

Groupe du Parti Populaire Européen
(Démocrates-Chrétiens)
Membre du bureau

Luxembourg
Parti chrétien social
luxembourgeois

Biographie

Suivez Frank Engel :

  • YouTube
  • Facebook