Modification du traité de Lisbonne concernant un mécanisme de stabilité pour les Etats membres de la zone euro

Mots clés : 

 

Frank Engel (PPE ). Monsieur le Président, le mécanisme de stabilité que nous avons sous les yeux a été conçu dans la logique des urgences précédentes. Il s’agit d’un mécanisme de sauvetage. Or, à la longue, on ne peut pas sauver des États, on ne doit pas sauver des États, le but doit être de parfaire l’union économique de l’Europe et de créer un espace budgétaire européen capable de soutenir les États européens et la monnaie unique.
 
Pour cela, il faut aller plus loin que les urgences du moment ne nous le dictent. Il faut, finalement, que les institutions communautaires prennent la direction du mouvement et que nous cessions de dépendre des éternelles initiatives intergouvernementales, qu’elles soient franco–allemandes ou qu’elles viennent d’ailleurs.
 
Pierre Werner, dont le plan peut être considéré comme la base fondamentale de l’euro, a inséré dans son œuvre la notion d’un centre de décision économique européen responsable devant le Parlement. Et bien, ce centre de décision économique, aujourd’hui, ne peut être que la Commission et le Parlement.
 
La prochaine étape, après avoir franchi le pas de la petite modification du traité que nous nous apprêtons à voter, doit donc au fond être de revenir quarante ans en arrière et de réaliser, enfin, le vœu de Pierre Werner.
 
- Mercredi, 9 mars 2011

 


Frank Engel

Député européen

Né le 10 mai 1975, Luxembourg

Groupe du Parti Populaire Européen
(Démocrates-Chrétiens)
Membre du bureau

Luxembourg
Parti chrétien social
luxembourgeois

Biographie

Suivez Frank Engel :

  • YouTube
  • Facebook