Référendum sur le futur statut du Sud-Soudan

 

Frank Engel (PPE ). – Monsieur le Président, je me réjouis de l’indépendance future du Sud-Soudan et je félicite le peuple Sud-Soudanais de l’avoir acquise.
 
Comme vient de le dire mon collègue, Charles Goerens, qui a eu la gentillesse de se rapprocher de moi pour l’occasion, on peut avoir le droit de ne pas vivre sous la charia. C’est un droit que nous nous devons d’honorer. Mais je ne peux pas m’empêcher d’affirmer également qu’il y a certains peuples qui ont la grâce d’obtenir le droit à cette liberté. À côté, le peuple du Somaliland ne l’a pas, cette grâce.
 
Je souhaiterais que nous révisions également notre politique qui, jusque-là, a consisté à ne pas reconnaître les efforts du peuple du Somaliland qui a construit un État démocratique libre et musulman dans la région et au sujet duquel on fait comme s’il n’existait pas.
 
Monsieur le Président, pour ce qui est du Sud-Soudan, un mot encore sur l’état des lieux. Le Sud-Soudan reste le pays le plus pauvre d’Afrique malgré le fait que, durant les cinq dernières années, il a pu disposer de la moitié des ressources pétrolières du Soudan tout entier. Je constate un sous-développement éclatant qui, jusque-là, est largement dû à la négligence et à l’oubli de Khartoum.
 
Mais à partir de maintenant, je souhaiterais que l’Union européenne insiste sur la nécessité de gouvernance et de développement et je voudrais que nous ne contribuions pas à financer un sous-développement qui, à l’avenir, serait fait maison pour le Sud-Soudan.
 
- Mercredi, 2 février 2011


Frank Engel

Député européen

Né le 10 mai 1975, Luxembourg

Groupe du Parti Populaire Européen
(Démocrates-Chrétiens)
Membre du bureau

Luxembourg
Parti chrétien social
luxembourgeois

Biographie

Suivez Frank Engel :

  • YouTube
  • Facebook