Explication de vote sur la résolution du PE sur le sommet du G-20 à Pittsburgh

 

Jeudi 8 octobre 2009 - Bruxelles

Frank Engel (PPE ), par écrit . –Tout en se déclarant d´accord avec les orientations principales de la résolution du PE sur le sommet du G20 de Pittsburgh - et en l´ayant soutenue pour cette raison - la délégation luxembourgeoise au PPE tient à formuler quelques réserves sur des éléments de cette résolution qui ne lui donnent pas satisfaction.

Premièrement, les conclusions de Pittsburgh mentionnent la nécessité de faire contribuer les bénéficiaires de mesures de sauvetage au coût de ces mesures. Ceci n´équivaut pas à concevoir une taxe sur les transactions financières, comme le suggère la résolution du Parlement. Ensuite, nous préconisons un système de surveillance financière dans lequel concourront à l´avenir les instances de surveillance nationales et les trois organes européens dont la création est engagée dans la procédure législative européenne.

Enfin, il faudrait éviter l´utilisation généralisée de la terminologie des «tax havens» , reprise du G20. Des juridictions qui ne sont nullement des paradis fiscaux ont arbitrairement été inscrites sur une liste «grise», alors que de véritables paradis fiscaux échappent encore à toute pression exercée par le G20 ou l´OCDE. Ce n´est pas en traitant des pays à fiscalité modérée de paradis fiscaux que l´on viendra à bout d´une crise dont les origines se trouvent ailleurs.


Frank Engel

Député européen

Né le 10 mai 1975, Luxembourg

Groupe du Parti Populaire Européen
(Démocrates-Chrétiens)
Membre du bureau

Luxembourg
Parti chrétien social
luxembourgeois

Biographie

Suivez Frank Engel :

  • YouTube
  • Facebook